So I got a tattoo

Publié le par Lucie

 

 DSC02815

French, then English

 

  Vous l’avez compris : j’intellectualise tout.  C’est comme ça, je n’y peux rien. Là je me suis faite faire un tatouage, et j’ai besoin d’expliquer pourquoi, alors accrochez-vous. Mon tatouage, c’est la marque de mon esprit sur mon corps. C’est refuser la distance qu’impose une certaine vision de la sacralité du corps. Ce corps qui est mon véhicule d'exploration du monde et qui est si évidemment mien, je choisis de le reconnaître en le marquant à vie d’un symbole que mon esprit a choisi. Le but ? Mieux l’habiter, mieux me l’approprier. Mon tatouage consacre l’union de mon corps et de mon esprit. Je le regarde et il identifie ce poignet comme étant le mien non pas uniquement parce que cette main au bout est à moi mais parce qu’il est marqué d’un symbole auquel j’ai réfléchi, qui fait partie d’un processus intellectuel qui m’appartient et qui fait de moi la personne que je suis. Je le regarde et je me souviens de tout ce qui fait que je suis moi. Je le regarde et je me souviens des circonstances dans lesquelles je l’ai fait, et rien que ça me donnera le sourire toute ma vie. Je le regarde et j’en suis fière, car je suis fière de qui je suis. Et c’est en cela que c’est mon bouton d’activation : le voir et savoir qu’il est là me donne instantanément la confiance en moi et l’energie pour me dépasser, autant physiquement qu’intellectuellement.

 

You’ll have got it by now, I can’t stop myself from intellectualizing everything I do. So now I got my tattoo, and I need to explain why. Let’s see if I get my point accross to you. When you think about it, having a tattoo done is pretty much branding your own body with something that your mind came up with. I see it as a way of refusing to consider your body as some sort of sanctuary, ie something sacred that should be left untouched. It’s my body, and I chose to recognise it as such by marking it with a symbol that means something to me. In that way, my tattoo binds my mind -my spirit- and my body together. I look at it and instantly I know that the wrist on which it is imprinted is mine, not only because that’s my hand moving down there, but because it bears a mark which means something to me -which I thought about a lot, in a way that makes me so characteristically me. When I look at it, I am remembered of everything that makes me. When I look at it, I remember the circumstances I did it in, and that alone is enough to make me smile for the rest of my life. I am proud of my tattoo because I am proud of who I am. And that’s why it’s a power button : seeing it and knowing it’s there instantly gives me the confidence and the energy I need to give my physical and intellectual best.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article